Khun Sa

Je reste en Birmanie pour parler d’un personnage assez particulier : Khun Sa.

 

Khun Sa est chinois par son père et shan par sa mère, une ethnie d’origine thaï vivant en Birmanie. Il était l’un des plus grand vendeur d’opium au monde. En effet, l’état Shan (au sein de la Birmanie) fait partie intégrante du triangle d’or, une région d’Asie du Sud Est est produit en grande quantité.

Parallèlement, Khun Sa était le leader d’une rebellion armée contre le gouvernement de Rangoon, exigeant l’indépendance de l’Etat Shan. L’argent de l’opium servait notamment à financer le mouvement.

Car en effet, la Birmanie n’a pas seulement un problème avec sa minorité musulmane, mais également avec de nombreuses minorités ethniques qu’elle n’a intégré au pays, jusqu’à aujourd’hui, que par la violence. Parmi ces minorités, les Karen, les Kachin, les Wa, les Kayah ou les Shan (ces ethnies comporte souvent des sous-groupes).

 

Chacune de ces ethnies utilise l’insurrection armée, et parfois la vente d’opium pour se financer, mais pas toujours. Il faut préciser que la pauvreté est extrême dans cette région du monde.

Khun Sa a arrêté ses activités dans les années 90 et est mort aujourd’hui. Plusieurs journalistes ont pu l’interviewer, je recommande particulièrement l’article Le Roi de l’opium de William Vollman, qui explique très bien la situation générale, même si de façon subjective.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s